Chats

Le comportement alimentaire du chat

Le comportement alimentaire du chat est étroitement lié à son environnement et à son état de santé. Toute modification de l’appétit peut être le signe d’une maladie ou d’un problème comportemental

Un vrai pro du grignotage…

A la campagne, les chats se nourrissent de petites proies: oiseaux, rongeurs, lézards ou insectes. En appartement, les chats prennent plusieurs petits repas répartis tout au long de la journée. Ils peuvent faire plus de 10 repas par jour, mais la quantité ingérée à chaque fois est faible. Le chat est un grignoteur qui se nourrit de petites bouchées. Il boit également tout au long de la journée: dans sa gamelle, au robinet, dans la douche ou dans la cuve de toilettes ! Chaque chat a ses habitudes alimentaires :certains mangent le jour, d’autre mangent la nuit.

Les préférences alimentaires

Les préférences alimentaires du chat sont étroitement dépendantes du goût et de l’odorat. Le goût est un élément déterminant vers la 3ème semaine, lors du début du sevrage et des futurs choix alimentaires du chat. L’éducation gustative du chaton, entre 2 et 6 mois, doit être varié afin d’éviter toute fixation comportementale sur un seul aliment.
De nombreux facteurs extérieurs interviennent également dans la préférence alimentaire :

  • La température de l’aliment,
  • le taux d’humidité,
  • le taux de matière grasse…

L’odorat du chat est très développé, et joue un rôle important dans le choix alimentaire.

Les préférences alimentaires sont très variables. Certains prétendent que les chats préfèrent le poisson, et d’autres l’agneau. Les chats ont également parfois une attirance pour des végétaux, comme l’olive, la valériane ou le tilleul.

Habituellement, les chats régulent correctement leur alimentation. On compte tout de même 6 à 12% de chats obèses. L’obésité concerne surtout les chats stérilisés qui ont un appétit supérieur aux autres.

Les propriétaires de chats peuvent réguler l’alimentation de leur compagnon afin de lui éviter un embonpoint qui peut-être handicapant et avoir des conséquences sur la santé de l’animal.

Pour les chats gloutons, le vétérinaire pourra prescrire un aliment diététique pauvre en calories.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *